Acheter un terrain pour construire sa maison

Quelle que soit la compétence d'un constructeur, la réussite d'un projet de construction dépend avant tout du choix du terrain à construire pour sa maison. Ce choix, étape primordiale, ne doit donc pas être fait à la légère. De nombreux points doivent être considérés, parmi lesquels on peut citer son emplacement et son état en général.

Le choix de l'emplacement

L'emplacement est l'un des points les plus importants à prendre en compte pour le choix d'un terrain dans un projet de construction. Il doit être se faire avec les mêmes précautions que pour la sélection d'un logement quelconque. En effet, le futur propriétaire doit se baser sur ses envies et son style de vie.

La proximité des divers points chauds utiles au quotidien ne doit également pas être oubliée lors de cette étape, comme le lieu de travail, les établissements scolaires, l'arrêt des transports en commun, les réseaux routiers, sans oublier les grandes surfaces.

Pour la construction, on peut choisir entre les terrains en lotissement et isolés. Les premiers sont beaucoup plus conseillés, compte tenu de leur viabilité et de leur constructibilité immédiate. Mais il y a aussi des inconvénients majeurs, dont l'existence de contraintes en matière de règlementations de vie collective.

Malgré le fait que choisir un terrain isolé demande de grands travaux, c'est un choix qui s'impose pour des personnes voulant plus d'autonomie.

La vérification de l'état du terrain pour sa maison

Après avoir bien choisi l'emplacement et l'orientation du terrain à construire, il faut ensuite faire appel à un géologue pour la vérification de l'état global de ce bien. La responsabilité de ce professionnel est assurée par une garantie décennale.

Ce contrôle peut aussi être accompagné, selon le choix, d'une étude de la résistance du sol. Une autre entité s'occupe de ces travaux : le laboratoire d'études. Cette étape n'est pas obligatoire, mais elle est importante pour assurer la pérennité de l'ouvrage.